Françoise Vanesse

Envoyer un message

Le regard de Didier Peeters, responsable et gérant de la librairie « La Licorne » à Uccle

Cette période de reconfinement s’ancre dans un contexte particulièrement difficile pour les secteurs culturels et associatifs. Très heureusement, les librairies et les bibliothèques, considérées comme des services essentiels, permettent à une partie du secteur, déjà fort fragilisé lors de la première vague, de peu à peu se redéployer. Des observateurs originaires de la sphère du livre et de l’associatif ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur ce contexte particulier, vecteur de fragilités mais également de positives initiatives.

Grande Campagne de Promotion du Livre belge !

La FIBBC est l’un des six membres du PILEn, le Partenariat interprofessionnel du Livre et de l’Édition numérique.

Afin de relancer la chaîne du livre, mise en péril par les périodes de confinement, le PILEn a mis en oeuvre une grande campagne visant à promouvoir les divers maillons de la chaîne du livre belge, dont bien sûr les bibliothèques publiques.

Cueillette d’albums... au pied de l’arbre

Les tragédies climatiques dont les déforestations et les incendies dévastateurs nous rappellent le patrimoine inestimable constitué par les arbres ainsi que l’intense rapport affectif qui nous relie à ces êtres de bois…

Le regard de Jean-Michel Defawe, président de la Fibbc

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

L’expérience de la Bibliothèque centrale de la Province de Luxembourg qui a mis en place un service très original et mobilisant de prêts à domicile sur son territoire. Le point avec les bibliothécaires impliqués dans la mise en œuvre du projet

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

L’expérience de la ludothèque « La Marelle » qui a proposé à ses usagers un projet participatif et créatif. Le point avec Myriam Hick et Hélène Rimbaud de « La Marelle »

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

L’expérience du Centre Multimédia Don Bosco, qui a proposé à ses jeunes usagers un projet original de lecture d’albums à distance. Le point avec Marina Pulsone, animatrice au CMM Don Bosco en collaboration avec Benjamin Milcamp, bibliothécaire

Face à la crise, certaines bibliothèques publiques, centres de documentation et institutions culturelles contraintes à la fermeture ont fait preuve de créativité afin de rompre l’isolement et joindre leurs usagers différemment. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de partager avec nous leur expérience inédite.

L’expérience de la Maison de la Poésie et de la Langue française de Namur, un des trois organismes partenaires dans le projet « Fleurs de funérailles ». Le point avec Aline Louis, coordinatrice à la MPLF

Face à la crise, certaines bibliothèques publiques, centres de documentation et institutions culturelles contraintes à la fermeture ont fait preuve de créativité afin de rompre l’isolement et joindre leurs usagers différemment. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de partager avec nous leur expérience inédite.

Le regard de Gabriel Ringlet, prêtre, écrivain et théologien

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

Le regard d’Isabelle Lejeune, bibliothécaire à Trois-Ponts, géographe de formation passionnée par les questions sociétales et environnementales

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

Le regard de Colette Nys-Mazure, écrivaine et enseignante de lettres émérite

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

Le regard de Corinne Marquet, bibliothécaire à la retraite dans la commune de Hamoir

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

Le regard de Guy Marchal, bibliothécaire au Centre Multimédia Don Bosco à Liège, responsable des cours d’alphabétisation et de FLE, et cinq de ses collègues

Le secteur de la culture, entre autres, a été particulièrement impacté par cette crise sanitaire et la période de confinement. Des bibliothécaires, auteurs et acteurs culturels ont très aimablement répondu à notre invitation et ont accepté de s’exprimer sur cet événement. Quels regards portent-ils sur cet épisode inédit ainsi que sur les dysfonctionnements sociétaux que cette crise a instaurés ou a mis en lumière ? Quelle est leur utopie pour une société résiliente « post-Covid-19 » ?

Grainothèque, outil de développement des pratiques de lecture

Depuis quelques années, on assiste au sein de nombreuses bibliothèques publiques, à la mise en place de projets en lien avec la sauvegarde et la valorisation de la nature dont un service très original de grainothèques. De prime abord, ce projet visant le prêt et l’échange de graines peut paraître tout à fait surprenant mais, en regard des différents objectifs et missions qu’il permet aux professionnels de la lecture de mettre en place, il s’avère répondre de façon très cohérente aux exigences décrétales ! En effet, la gestion de ce dispositif est l’occasion pour les bibliothécaires de développer un programme de promotion de la lecture centré sur cette thématique, d’élargir leur lectorat mais aussi de créer du lien social et de répondre à divers questionnements des usagers sur des problématiques sociétales et écologiques actuelles. Toutefois, développer une grainothèque ne s’improvise pas et assurer son aspect pérenne se révèle rapidement indispensable.

Créatives grainothèques

Expérimenter différentes techniques de création et d’illustration en lien avec le thème de la nature débouchant sur la réalisation de sculptures insolites et d’un petit album articulé autour du fil et d’impressions végétales : tels furent les objectifs de ces deux journées de formation.

Cooper’artistes : petit laboratoire expérimental d’expression et de création

S’exprimer de façon créative au départ d’albums jeunesse et réaliser une peinture collective étonnante et ludique : tels furent les objectifs de ce projet "CREA" à destination des animateurs en écoles de devoirs, et pris en charge par BAO-Jeunesse(1) en collaboration avec la FIBBC dans le cadre d’un partenariat avec l’AEDL.(2)

Le noir dans tous ses éclats

Partir à la rencontre du noir par la découverte d’albums jeunesse, expérimenter différentes techniques d’expression graphique qui mettent en exergue cette couleur dans le but de réaliser un petit livre entièrement personnalisé : tels furent les objectifs de ce projet "CREA" à destination des animateurs en écoles de devoirs, et pris en charge par la FIBBC et le CEC de la ludothèque "La Marelle" dans le cadre d’un partenariat avec l’AEDL.(1)

Gérer une équipe de volontaires

Gérer une équipe de volontaires en bibliothèque ne s’improvise pas ! En effet, ce projet exige de dégager non seulement du temps mais également une part importante d’investissement personnel. C’est précisément pour mieux aboutir dans ce projet, dont la gestion est parfois sous-estimée, qu’un petit groupe de bibliothécaires s’est réuni dans le cadre de cette journée de formation et de réflexion interactive et collective organisée par l’association professionnelle de bibliothécaires, FIBBC, et prise en charge par Amandine Duelz, formatrice à la Plateforme francophone du volontariat.