Sylvie Hendrickx

Envoyer un message

Lire, écrire et créer avec Magritte !

Inviter les jeunes à pénétrer au cœur de l’univers de René Magritte à travers l’observation d’œuvres emblématiques, les sensibiliser à la dimension poétique de cette démarche par la rédaction de petits textes surréalistes et la réalisation de créations graphiques répondant aux critères de ce mouvement pluridisciplinaire : tels furent les objectifs du projet mené par les Ateliers de la Bibliothèque du Centre Multimédia Don Bosco avec une classe de 1ère année de l’Institut Don Bosco de Liège et leur professeur de français.

Zaü, illustrateur jeunesse en lien avec les éditions Rue du monde

Les éditions Rue du monde soufflent leurs quinze bougies ! Quinze années de créativité, d’indépendance éditoriale et d’engagement au cours desquelles la maison n’a cessé d’enrichir son catalogue proposant aujourd’hui plus de deux cent soixante titres jeunesse de qualité ! Les bibliothécaires du Jardin Perdu de Seraing ont souhaité mettre à l’honneur cette production destinée à « interroger et imaginer le monde » qui mêle avec bonheur éducation à la citoyenneté, ouverture aux autres cultures, sensibilisation à l’environnement et poésie. Aussi, dans le cadre de l’opération « Aux livres citoyens », le 2 mai dernier, ils ont accueilli l’illustrateur d’albums jeunesse Zaü, collaborateur emblématique de la maison d’édition depuis sa fondation. Pendant une heure trente de dialogue avec Chantal Cession, coordinatrice de l’asbl Les Ateliers du Texte et de l’Image, Zaü a fait découvrir aux bibliothécaires et étudiants présents son parcours professionnel varié et coloré, les fondements de sa démarche et plus encore son travail de collaboration avec Rue du monde.

Petit résumé, sous forme lexicale, des points abordés lors de cette enrichissante rencontre.

Les voyages en train

Fuite sans retour, simple escapade ou recherche d’un ailleurs... les motifs de départ sont pluriels mais la direction est toujours celle d’un nouveau possible ! Entre deux gares, comme au cours d’une bonne lecture, le temps se dilate en décors multiples, en instants ouverts sur l’inattendu. Laissez-vous embarquer par ces quelques regards croisés sur les rails du voyage fictionnel et de ses rencontres surprenantes !

Tangente vers l’est

Cherchant à fuir le transsibérien qui le mène vers son destin, un jeune conscrit se découvre une singulière alliée. Un huit clos intense à l’écriture audacieuse.

Sonate en là majeur

Transpercé par une symphonie amoureuse jusqu’alors inouïe, un séducteur se heurte à l’amour véritable et à une rivalité inattendue.

Dans la grande nuit des temps

Un récit croisé à l’espagnol, dense et complexe, où résonne comme une épopée de bruits et de fureurs humaines.

Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver

Un récit bref, dynamique et rafraîchissant, qui invite à la réflexion sur les choses de la vie et le partage de soi.

Droits d’auteurs sur le prêt : « Et chez nos voisins, cela se passe comment ? »

Alors que la question névralgique du droit d’auteur sur le prêt inquiète fortement le secteur des bibliothèques publiques, il est intéressant de prendre connaissance de la façon dont quelques-uns de nos voisins ont abordé la problématique, réglé la question ou fait face, eux aussi…, à des difficultés… Nous découvrirons qu’une même législation européenne peut être transcrite dans la législation des Etats de manière fort différente. Dans les lignes qui suivent, quelques exemples significatifs avec, en parallèle, l’avis de notre association.

Laurence Housiaux des éditions Luc Pire : Changement et continuité

Avec un catalogue d’une riche diversité ancrée dans une production belge, les éditions Luc Pire font figure de maison à la personnalité forte - autant que tenace - au sein du paysage éditorial de notre pays. Dernièrement, le parcours de cette maison a pris un nouveau tournant suite au retrait du fondateur de la société et l’arrivée à la tête des éditions de Laurence Housiaux qui y assure, depuis plus d’un an, la fonction de directrice. Dans ses locaux situés au cœur de Liège, nous avons rencontré cette spécialiste du livre et de la communication qui, discrète et volontaire, se sent prête aujourd’hui à prendre le relais, à poursuivre l’aventure mais aussi à tenter de garder le cap en déployant de nouveaux projets et ce, malgré un contexte actuel difficile pour le monde de l’édition.

Coups de coeur de l’été

Amour, dignité, émancipation, questionnement de la pensée… au-delà des genres, de récits fictionnels en paroles personnelles, quelques coups de cœur qui, au hasard de nos lectures, se rejoignent dans le profondément humain.

Je reviendrai avec la pluie

Servie par une plume tendre, dépaysante et poétique, l’histoire d’un amour qui pourrait bien survivre à la mort.

Echos d’une rencontre avec Anne-Dauphine Julliand : Donner de la Vie aux jours...

En mars 2011, le public découvrait avec émotion "Deux petits pas sur le sable mouillé", témoignage poignant autant que surprenant d’Anne-Dauphine Julliand, paru aux éditions des Arènes. Dans ce livre, la jeune femme confie l’histoire de sa petite fille de deux ans, Thaïs, dont la démarche un peu singulière, décelée sur une plage de Bretagne, révélera bientôt une maladie génétique dégénérative incurable. Elle y retrace un combat quotidien mais aussi « une si belle vie d’à peine trois ans trois quarts » que l’enfant partage avec des parents aimants, Anne-Dauphine et Loïc Julliand, son grand-frère Gaspard et, déjà, sa petite sœur à naître. Ce récit, qui ne laisse pas indemne, nous pousse radicalement du côté de la vie. Il se fait, au fil des pages, authentique cri d’amour couché sur le papier avec tendresse et sans jamais l’ombre d’un apitoiement.
Ce 9 février 2012, nous étions nombreux, un peu plus de deux cent cinquante rassemblés dans un auditoire de Louvain-la-Neuve, à nous laisser interpeller par le témoignage de cette jeune mère. Pendant une heure et demie, en dialogue avec le journaliste Vincent Delcorps, Anne-Dauphine Julliand nous a fait partager, rayonnante et sereine, son message de vie.
Une rencontre très touchante dont voici pour vous, en écho, quelques passages choisis.

Le souvenir

Qu’il soit porté en toute conscience et entretenu avec ferveur ou qu’il surgisse soudain de profondeurs personnelles insoupçonnées, le souvenir vit en nous. Pour certains, il est « zone souffrance », pour d’autres « zone refuge ». Quelques fois encore, il demeure ce magma indistinct, aspect incompris d’une histoire qu’il faut tenter d’approcher et d’apprivoiser… Ces quelques livres vous proposent un arrêt dans le temps sur ces résonnances du passé qui nous habitent, nous façonnent, nous guident, nous transportent ou nous dévorent…

Rien ne s’oppose à la nuit

Delphine de Vigan nous livre un authentique et captivant retour sur son passé familial pour reconstruire le souvenir de la mère et questionner sa part de souffrance.

Le journal intime d’un arbre

Entre enquête historique et récit de vies, les paroles éclairées ou perplexes d’un arbre sur nos destins d’hommes.

Dans les veines ce fleuve d’argent

Un récit à l’atmosphère toute en étrangeté et poésie où le souvenir se fait voyage et transmission d’une mystérieuse vérité.

L’Enfant rieur

Lorsqu’un homme de lettres recherche en lui l’enfant que le monde a fait grandir, son livre nous promet de curieuses retrouvailles.