Sylvie Hendrickx

Envoyer un message

Droits d’auteurs sur le prêt : « Et chez nos voisins, cela se passe comment ? »

Alors que la question névralgique du droit d’auteur sur le prêt inquiète fortement le secteur des bibliothèques publiques, il est intéressant de prendre connaissance de la façon dont quelques-uns de nos voisins ont abordé la problématique, réglé la question ou fait face, eux aussi…, à des difficultés… Nous découvrirons qu’une même législation européenne peut être transcrite dans la législation des Etats de manière fort différente. Dans les lignes qui suivent, quelques exemples significatifs avec, en parallèle, l’avis de notre association.

Laurence Housiaux des éditions Luc Pire : Changement et continuité

Avec un catalogue d’une riche diversité ancrée dans une production belge, les éditions Luc Pire font figure de maison à la personnalité forte - autant que tenace - au sein du paysage éditorial de notre pays. Dernièrement, le parcours de cette maison a pris un nouveau tournant suite au retrait du fondateur de la société et l’arrivée à la tête des éditions de Laurence Housiaux qui y assure, depuis plus d’un an, la fonction de directrice. Dans ses locaux situés au cœur de Liège, nous avons rencontré cette spécialiste du livre et de la communication qui, discrète et volontaire, se sent prête aujourd’hui à prendre le relais, à poursuivre l’aventure mais aussi à tenter de garder le cap en déployant de nouveaux projets et ce, malgré un contexte actuel difficile pour le monde de l’édition.

Coups de coeur de l’été

Amour, dignité, émancipation, questionnement de la pensée… au-delà des genres, de récits fictionnels en paroles personnelles, quelques coups de cœur qui, au hasard de nos lectures, se rejoignent dans le profondément humain.

Je reviendrai avec la pluie

Servie par une plume tendre, dépaysante et poétique, l’histoire d’un amour qui pourrait bien survivre à la mort.

Echos d’une rencontre avec Anne-Dauphine Julliand : Donner de la Vie aux jours...

En mars 2011, le public découvrait avec émotion "Deux petits pas sur le sable mouillé", témoignage poignant autant que surprenant d’Anne-Dauphine Julliand, paru aux éditions des Arènes. Dans ce livre, la jeune femme confie l’histoire de sa petite fille de deux ans, Thaïs, dont la démarche un peu singulière, décelée sur une plage de Bretagne, révélera bientôt une maladie génétique dégénérative incurable. Elle y retrace un combat quotidien mais aussi « une si belle vie d’à peine trois ans trois quarts » que l’enfant partage avec des parents aimants, Anne-Dauphine et Loïc Julliand, son grand-frère Gaspard et, déjà, sa petite sœur à naître. Ce récit, qui ne laisse pas indemne, nous pousse radicalement du côté de la vie. Il se fait, au fil des pages, authentique cri d’amour couché sur le papier avec tendresse et sans jamais l’ombre d’un apitoiement.
Ce 9 février 2012, nous étions nombreux, un peu plus de deux cent cinquante rassemblés dans un auditoire de Louvain-la-Neuve, à nous laisser interpeller par le témoignage de cette jeune mère. Pendant une heure et demie, en dialogue avec le journaliste Vincent Delcorps, Anne-Dauphine Julliand nous a fait partager, rayonnante et sereine, son message de vie.
Une rencontre très touchante dont voici pour vous, en écho, quelques passages choisis.

Le souvenir

Qu’il soit porté en toute conscience et entretenu avec ferveur ou qu’il surgisse soudain de profondeurs personnelles insoupçonnées, le souvenir vit en nous. Pour certains, il est « zone souffrance », pour d’autres « zone refuge ». Quelques fois encore, il demeure ce magma indistinct, aspect incompris d’une histoire qu’il faut tenter d’approcher et d’apprivoiser… Ces quelques livres vous proposent un arrêt dans le temps sur ces résonnances du passé qui nous habitent, nous façonnent, nous guident, nous transportent ou nous dévorent…

Rien ne s’oppose à la nuit

Delphine de Vigan nous livre un authentique et captivant retour sur son passé familial pour reconstruire le souvenir de la mère et questionner sa part de souffrance.

Le journal intime d’un arbre

Entre enquête historique et récit de vies, les paroles éclairées ou perplexes d’un arbre sur nos destins d’hommes.

Dans les veines ce fleuve d’argent

Un récit à l’atmosphère toute en étrangeté et poésie où le souvenir se fait voyage et transmission d’une mystérieuse vérité.

L’Enfant rieur

Lorsqu’un homme de lettres recherche en lui l’enfant que le monde a fait grandir, son livre nous promet de curieuses retrouvailles.