Le premier rêve du monde

Publié le 22 juin, par Sylvie Hendrickx, Valérie Detry


Le récit d’une quête artistique qui invite à réenchanter notre regard sur le monde

SIBRAN Anne, Le premier rêve du monde, Gallimard, 2022

Les écrits d’Anne Sibran font de cette romancière, philosophe et ethnologue française une figure emblématique de la quête de spiritualité et de la nécessité de changer notre regard sur le monde qui nous entoure. A la suite notamment de L’enfant jaguar ; Je suis la bête ou encore Enfance d’un chaman (prix Ecritures et Spiritualités, 2018), elle nous propose ici un roman visionnaire consacré à Cézanne et à cette sensation d’éblouissement fulgurant que peut provoquer en nous ses peintures. En effet, ce célèbre artiste, par sa vie, son inspiration et sa quête de beauté, constitue, aux yeux de l’auteure, l’emblème parfait du « peintre animiste » qui cherche à se laisser traverser par le surgissement de la vie et s’interroge sur son caractère sacré tout en nous invitant délicatement à nous immerger au cœur de ses mystères et en nous ouvrant à un regard neuf.
C’est précisément autour des thématiques de la vue et de la façon dont nous percevons le monde que s’articule l’intrigue de ce roman. Cézanne vieillissant, préoccupé par ses yeux fatigués, rencontre à Paris un couple fascinant : Barthelemy Racine, ophtalmologue de génie et sa jeune épouse Indienne, Kitsidano, aveugle de naissance et ouverte à d’autres perceptions chamaniques. Une amitié profonde et insolite va se nouer entre ces trois protagonistes et influencer profondément l’œuvre de Cézanne. A leur contact, l’artiste découvre en effet de nouvelles dimensions à ce « Grand regard » qu’il cherche tant à capter…
Un roman poétique, initiatique pour nous amener à réenchanter le monde par le biais d’une vision artistique. En ces temps de violences aveugles, ce roman représente également pour l’auteure un manifeste, celui du refus, face à l’état de notre monde, de devenir un « écrivain du désastre » pour au contraire ouvrir à un changement de notre regard sur le monde afin de traverser ces temps bouleversés en retrouvant la beauté première qui nous entoure.