L’entraide, l’autre loi de la jungle

Publié le 22 juin, par Sylvie Hendrickx, Valérie Detry


Une vivifiante exploration de la place de l’entraide au sein de la nature

SERVIGNE Pablo et CHAPELLE Gauthier, L’entraide, l’autre loi de la jungle, éditions Les liens qui libèrent, 2021

Dans notre culture occidentale où prédominent les notions de performance et de compétition, la loi du plus fort s’impose la plupart du temps comme une évidence et ce, en vertu de son caractère naturel. Mais alors, qu’en est-il des valeurs d’entraide et de coopération que l’on observe heureusement aussi en ces temps troublés ? Relèveraient-elles uniquement de l’idéologie ? Au contraire, l’entraide se révèle elle aussi profondément inscrite dans la nature, comme une « autre loi de la jungle », qui a prouvé au fil des millénaires son caractère indispensable. Telle est la démonstration entreprise dans cet ouvrage de Pablo Servigne et Gauthier Chapelle, tous deux agronomes et biologistes. Celle-ci est le résultat d’une étude passionnante et transdisciplinaire, menée pendant 12 ans. Habités par un sens profond de la vulgarisation, les deux auteurs inscrivent leur démarche dans la lignée d’autres naturalistes et de nombreux guides tels Edgar Morin, Jean-Marie Pelt mais également Pierre Kropotkine qui dès 1905 découvrit l’entraide des espèces en Sibérie orientale. Cet ouvrage fourmille également d’une multitude d’observations opérées dans le règne végétal et animal, tordant ainsi le cou au mythe d’une nature agressive où ne règnerait qu’une seule loi. A travers ces exemples bien souvent surprenants, les auteurs interrogent la persistance du système compétitif comme modèle prédominant de notre société. En effet, pour assurer sa subsistance depuis 3,8 milliards d’années, le vivant n’a-t’il pas développé mille et une manières de s’associer, de coopérer, d’être ensemble et même de fusionner ? Et de citer en exemple, la symbiose de l’escargot et du coquillage jusqu’aux bactéries qui vivent dans notre corps et constituent notre « troisième cerveau »… Voilà de quoi bouleverser notre vision du monde en une belle et urgente invitation à continuer cette exploration systémique complexe, subtile et passionnante !