De super livres et de super héros

Publié le 30 avril 2012, par Françoise Vanesse


Inviter les enfants, les étudiants, les professionnels de la lecture mais aussi les parents à créer un livre et à construire une histoire illustrée sur le thème du super héros : tels furent les objectifs de cette animation proposée par l’équipe de la « Commission Jeunesse APBD » en collaboration avec la FIBBC dans le cadre de ce 13ème Salon du Livre de Jeunesse de Namur.

Incontournable pour beaucoup de passionnés de littérature de jeunesse, occasion pour de nombreuses classes de rencontrer des auteurs, de découvrir des expositions, d’assister à des conférences ; le Salon du Livre de Jeunesse de Namur reste, sans conteste, un événement fort de la rentrée en Communauté française ! En effet, à cette occasion, de nombreuses personnes impliquées dans le monde du livre et de la lecture publique se mobilisent. Parmi celles-ci, les bibliothécaires de jeunesse réunis au sein de la « Commission Jeunesse APBD ».

Mais que cherchent ces bibliothécaires par leur participation assidue au Salon de Namur ?

Cette année, le Salon s’articulait autour du thème « Héros, héroïne ». Le stand APBD-FIBBC fut donc aménagé en correspondance avec cette thématique par l’exposition de dessins et gravures créés par les membres du groupe lors d’une séance collective de préparation en septembre au Centre Multimédia à Liège. Parallèlement, une animation proposant la réalisation d’un livre sur le thème en question fut proposée aux participants et ce, pendant les cinq jours du Salon.

Place aux Super Héros

Matériel :

-  4 feuilles de papier Canson de format carré de 15 cm de large ;
-  des tampons de forme ovales et rondes de la marque « Djeko » ;
-  des marqueurs de couleurs lavables à l’eau ;
-  des cotons-tiges ;
-  des feuilles de mousse.

Préparation préalable :

-  découper 4 carrés de canson afin de réaliser la maquette du livret dont les pages sont numérotées de 1 à 6 ;

-  découper des petits personnages en forme de héros dans les feuilles de mousse. Ils serviront de base à la réalisation, ensuite à l’impression, de nos super héros.

Une première partie de l’animation est consacrée à la réalisation du super héros.

Le petit personnage de mousse prend vie grâce aux traits des marqueurs à l’eau. Le gabarit découpé dans la mousse permet de bien cerner la physionomie et de ne pas se disperser : on colorie, on insiste sur les expressions ( regard, costume…) etc

Ensuite, à l’aide d’un coton-tige mouillé, on repasse l’ensemble des traits et des couleurs.

Enfin, ultime étape, on retourne le personnage afin de l’imprimer sur la page 2. Grâce au passage du coton-tige qui a bien humecté les couleurs, celles-ci s’impriment comme par magie. Ensuite, les contours sont repassés à l’aide d’un fin marqueur noir.

Une deuxième partie consiste à nommer son héros et ce, grâce à la technique des mots valise.

D’un côté, l’enfant dispose d’une série d’onomatopées ; de l’autre, il puise dans les syllabes qui composent son prénom. Et voici qu’apparaissent Super « Val outch » , « Cat bof », ou « Mél hip »…

Une troisième partie de l’animation consiste à imaginer la planète sur laquelle vit ce super héros.

A l’aide de marqueurs de la marque « Djeko », les enfants sont invités à créer leur planète imaginaire : maison, caverne, forêt, grotte, galaxie… Comme il fait bon vivre quand on est un super héros !

Une dernière partie consiste à imaginer ce que le super héros va combattre…

Toujours à l’aide des tampons, l’enfant illustre les bonnes actions que va accomplir son super héros ! Combattre de vilains monstres, des cauchemars, la pollution, des chagrins…

Si j’étais super héroïne,
Je serais super valoutch
J’habiterais sur la planète des petits poussins rouges
Et j’irais combattre tous les monstreboules
Qui menacent les petits poussins

Enfin …

Il ne reste plus qu’à relier l’ensemble des pages à l’aide d’attaches parisiennes de couleur et à fignoler la page de couverture en inscrivant en relief le titre de cette histoire inédite : S U P E R H E R O S

Conclusion

Deux cent cinquante livres ont été réalisés cette année. Si ce chiffre satisfait les bibliothécaires, il reste d’autres éléments qui prédominent dans leur bilan : à savoir, la fidélisation de nombreux visiteurs, le retour très positif des participants ainsi que la participation accrue d’adultes aux animations. Cette présence d’un public de professionnels désireux de restituer les acquis de l’animation est prépondérante car elle confirme le rôle de passeurs des bibliothécaires et donc l’utilité de leur présence.
Remerciements aux organisateurs du Salon qui nous permettent de disposer d’un très bel emplacement. Merci également à la Bibliothèque Centrale de la Province de Namur et au Centre Multimédia Don Bosco de Liège qui nous prêtent du mobilier et collaborent au montage et à la décoration de notre stand.

Françoise Vanesse et la « Commission Jeunesse APBD ».

_____________________________

_____________________________

Témoignages

Des enseignantes, normaliennes, éducateurs ont trouvé la conception de notre animation très intéressante et, en plus de leurs réalisations personnelles, ont souhaité emporter un exemple de livret vierge pour le proposer à leur tour à leurs élèves. Catherine