• Vie animale

  • 5 janvier, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • L’histoire poignante et violente d’une fratrie soudée et livrée à elle-même au sein d’une famille pauvre et dysfonctionnelle.

TORRES Justin, Vie animale, Point, 2013

Il y a quelques années déjà, la rentrée littéraire des éditions de l’Olivier a permis au public francophone de découvrir l’auteur new yorkais Justin Torres à travers ce premier roman qui, réédité depuis en poche, n’a rien perdu de sa puissance et de son véritable effet « coup de poing ». Vie animale, c’est l’histoire, au cœur d’une Amérique désargentée, de trois jeunes frères, sauvages, insoucieux des conventions sociales et livrés à eux-mêmes au milieu du chaos d’un couple qui s’aime et se déchire. Au cœur de cette vie âpre et pauvre, ils grandissent soumis aux élans d’affections désordonnés et aux corrections violentes. Unis par une quête d’absolu, une faim insatiable de bruits, de fracas et de révolte, ils traversent le réel en jouant, dans l’euphorie, dans la cruauté parfois, dans toute la démesure de l’enfance. « On était six mains qui happaient et six pieds qui trépignaient ; on était des frères, des garçons. » Mais grandir, c’est aussi se détacher, se découvrir différents. Et celui qui, au sein de la meute, tente de revendiquer sa singularité et de rejeter cette vie animale, se heurte au paroxysme d’une haine mêlée d’amour. Un récit intense construit au fil de scènes d’enfances bouleversantes et dérangeantes, rythmées en chapitres brefs dans une langue inimitable, percutante, à la fois crue et terriblement poétique.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.