• Quatre coups de coeur parmi les primo-romanciers

  • 3 octobre, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

  • En cette rentrée littéraire qui fait la part belle aux premiers romans, quelques coups de cœur qui se rejoignent dans l’art du dépaysement et la question de la quête identitaire.

LEVEILLE-TRUDEL Juliana, Nirliit, Editions La Peuplade, 2018

Un plaidoyer vibrant pour le peuple inuit, entre grandeur et misère.
Sur ce livre, lire notre article : Nirliit

LIPTROT AMY, L’écart, Globe éditions, 2018

Le récit d’une reconstruction personnelle au diapason de la nature.
Sur ce livre, lire notre article : L’écart

FRIDLUND EMILY, Une histoire des loups, Gallmeister, 2018

Entre effroi et poésie, une sombre histoire de fascination au cœur de l’Amérique profonde.
Sur ce livre, lire notre article : Une histoire des loups

BULLE ESTELLE-SARAH, Là où les chiens aboient par la queue, Liana Levi, 2018

Une fresque colorée de la Guadeloupe de la seconde moitié du 20e siècle qui interroge le rapport des territoires d’Outre-mer et de la métropole.
Sur ce livre, lire notre article : Là où les chiens aboient par la queue

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.