• Lecture avec les tout-petits : plaisir, éveil culturel et créativité

  • 27 avril 2015, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

  • Informer des accueillantes de la petite enfance sur la littérature de jeunesse actuelle et sur l’importance de la musique au cœur du développement des petits ; leur fournir des orientations pour faire vivre leurs lectures, solliciter et valoriser leurs ressources créatrices et mettre à leur disposition, pendant six mois, un lot d’albums et ensuite initier un partage d’expériences : tels sont les objectifs de ce projet proposé par la fibbc en partenariat avec la FEDAJE(1).


L’enjeu du développement de projets visant la sensibilisation des tout-petits à la lecture d’albums n’est certes pas un sujet qui vient de naître ! En effet, voilà maintenant plus de vingt ans, qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles, de très nombreuses initiatives visant l’information des professionnels de la petite enfance sur le rôle fondamental que la lecture joue dans l’éveil de l’imaginaire et dans les capacités langagières des petits sont proposées. Aujourd’hui, les graines ont bien poussé et, de très nombreuses bibliothèques et associations proposent un éventail d’initiatives allant dans ce sens : lectures en crèche ; formations, expositions, colloques... Néanmoins, même si la mobilisation du secteur (que nous envie d’ailleurs nos voisins français, comme le faisait remarquer Annie Dourlent, représentante de l’IFLA France, lors d’une intervention à Bruxelles en 2014 (2)), semble bien ancrée, ce travail de sensibilisation et d’information reste une clé de voûte à laquelle il s’agit de rester attentif. Notre association se veut, elle aussi, présente sur ce terrain et, dans le cadre de son module « Lecture pour les tout-petits : plaisir, éveil culturel et créativité », propose des journées de formation à destination des bibliothécaires en partenariat avec d’autres professions dont les puéricultrices. Les synergies qui émergent de cette mutualisation des savoirs sont toujours riches de sens. D’autre part, depuis un an, un groupe d’accueillantes membres de la FEDAJE a rejoint ce projet et s’est engagé dans un processus de formation à long terme ( mai 2014-mars 2015) visant la sensibilisation à la lecture d’album, le chant et l’éveil culturel. Dans les lignes qui suivent, vous prendrez connaissance du déroulement et du bilan de ce projet.

Ce module est conçu en termes de partenariat, de travail sur le long terme et d’engagement.

° partenariat  : car ce projet est mené avec la FEDAJE : Fédération des Associations d’Accueillantes de Jeunes Enfants ;

° d’engagement  : car, en s’inscrivant à ce projet, les accueillantes s’engagent à restituer leur expérience au groupe, à partager leur vécu par rapport aux retombées de ces journées et à dégager ensemble des pistes pour continuer à avancer.

° de travail sur le long terme  : car ces différentes formations se sont échelonnées sur une année et ont été ponctuées par un prêt d’albums pour une durée de six mois.

Un premier module de formation (mai – octobre 2014) comprenant trois axes principaux :

1. Une journée de formation théorique et pratique, intitulée « La lecture avec les tout-petits : plaisir, éveil culturel et créativité » par la formatrice Kathleen Simonis.
Cette journée vise l’immersion des participantes dans la production littéraire pour la tranche d’âge bien spécifique des 0-3 ans ; l’acquisition de critères de choix et l’étude d’albums notamment dans leur dimension « illustration » ; l’apprentissage de techniques de lecture mais également l’approche du chant, comptines, jeux de doigts et accessoires aux histoires. Ces différents éléments sont travaillés dans une réflexion collective sur la mise en place d’animations complètes mettant en avant le plaisir de la langue du récit et le développement de l’enfant. Au terme de cette journée, un prêt de six albums sélectionnés par la formatrice est octroyé aux participantes.

2. Un prêt d’albums pour une durée de six mois (mai - octobre 2014) ;

3. Une journée de partages d’expériences au terme des six mois.
Lors d’une réunion de clôture organisée le 4 octobre 2014, la grande majorité des participantes à ce projet sont réunies au Centre Multimédia Don Bosco de Liège pour une matinée de rencontre, de bilan et d’échanges suite à la formation entreprise six mois auparavant. Dans une atmosphère conviviale, elles partagent la façon dont elles ont vécu ce projet et les retombées que ces journées ont eues sur leur pratique professionnelle, sur leur vie avec les petits et la valorisation des liens avec les parents.

Déroulement de la journée

Après une lecture et un jeu de comptine réalisé en groupe en guise d’introduction, un tour de parole est organisé. Afin de faciliter l’expression, chacune est invitée à choisir un objet sensé résumer symboliquement l’expérience vécue par le biais du projet.

S… choisit le billet de loterie car, selon elle, dans ce projet tout le monde est gagnant ! Les enfants mais surtout les parents qui se sont montrés enchantés et valorisés. S… explique que lorsqu’elle suit une formation elle le dit aux parents mais n’a, bien souvent, pas de preuves tangibles. Dans le cas de cette formation, la caisse de livres prêtée permettait de prouver, de façon très concrète, le processus de formation dans lequel elle s’était impliquée. « Cette caisse, dit-elle, c’était une preuve, une trace. Je la montrais régulièrement aux parents ».

C… choisit l’ampoule car elle constate, qu’au niveau du livre, il existe déjà, chez les tout-petits, un fossé dans la motivation. On remarque ceux qui viennent d’un milieu plus favorisé et qui sont réceptifs alors que les autres le sont moins. Elle déplore cette situation et souhaite tenter d’y remédier. C… choisit donc l’ampoule car elle souhaite essayer d’éclairer certains enfants en situation moins facile.

A… choisit l’arrosoir car les petites gouttes qui s’en sont échappées, tout au long des six mois, ont permis de semer des petites graines de plaisir, d’imaginaire, de culture et aussi de rigolade. A… était déjà persuadée de l’intérêt de l’album pour les petits. Les enfants reçoivent d’ailleurs un album comme cadeau de bienvenue dans sa maison d’accueil. A cette occasion, elle constate la surprise des parents dont la plupart n’imaginent pas qu’il est possible de lire à un tout-petit. Elle fait ce cadeau sur fond propre. A chaque anniversaire elle offre également un livre aux enfants.

J… choisit le collier qui évoque pour elle une comptine qu’elle a l’habitude de raconter à tous ses enfants et qui les rassemble, tout âge confondu. J… vient de créer une nouvelle structure. Elle est très enthousiaste et a veillé à aménager dans sa maison d’accueil un coin lecture avec une estrade. Elle lit régulièrement des albums aux petits car le le livre rassemble. Suite au prêt de livres, elle a décidé de plastifier tous les livres qu’elle avait dans sa structure.

L… choisit la plume pour le moment calme et apaisant qu’elle incarne. Tous les matins, elle commence par une lecture dès 7 h 30’. Posséder une liste avec des références et des orientations bibliographiques lui semble très important. Cela permet de se tenir au courant et de faire des meilleurs choix.

C… choisit la lune qui évoque les coussins sur lesquels on raconte l’histoire. Elle adore avoir de nouveaux livres, les tester, les choisir… Elle a présenté le projet aux parents et leur a conseillé beaucoup des références nouvellement acquises. Le livre est pour elle un merveilleux objet de transition entre les parents et les enfants.

C… choisit une figurine en forme de bébé car elle est passionnée par son métier et en est très fière. Elle est très loquace et enchantée du prêt des livres. Elle est persuadée que la lecture peut se faire chez les tout-petits.

V… choisit le puzzle car ce prêt de livre a permis de compléter une démarche qu’elle avait déjà entamée. Grâce à la formation, elle a engrangé beaucoup de pistes de réflexions mais elle sait qu’elle ne sera jamais complète. Chaque formation permet d’ajouter une pièce à ses connaissances et cela est très enrichissant.

Conclusion

On retient l’importante motivation de ces professionnelles de la petite enfance par rapport à l’information sur la lecture à destination des enfants qu’elles accueillent au quotidien. Dans l’ensemble d’ailleurs, toutes sont convaincues de l’importance de raconter des histoires aux petits et beaucoup ont déjà, dans leur maison d’accueil, un coin lecture. Il ne s’agit donc pas pour elles d’un premier contact avec le livre. Bien au contraire. Par contre, elles souhaitent se perfectionner, s’informer davantage sur la façon de lire, d’animer éventuellement leurs lectures et sont très intéressées par de nouvelles orientations bibliographiques. En recherche de sens, elles accordent beaucoup d’importance aux liens avec les parents qui restent des partenaires primordiaux. Ce projet permet de valoriser leur savoir-faire et aussi de les aiguiller pour continuer à se perfectionner.

Un second module de formation (mars 2015) comprenant deux axes principaux :

1. Une matinée de formation consacrée à la réalisation d’une marionnette et intitulée : Le petit pantin, un attachant médiateur entre le raconteur et le public des petits.

par Myriam Hick, animatrice à la ludothèque « La Marelle » : partenaire du Centre Multimédia Don Bosco à Liège.

Cette matinée a pour objectif de donner l’occasion aux accueillantes de prendre confiance dans leurs ressources créatrices, de développer leurs capacités d’imagination, de donner vie à de petites réalisations qui accompagneront les lectures par des procédés simples tout en s’impliquant dans la création d’un espace d’éveil culturel et langagier.

Déroulement de la journée

Après une lecture en guise d’introduction accompagnée de différentes petites marionnettes réalisées grâce à du matériel de récupération, les participantes sont invitées à entamer leur création personnelle. Un mode d’emploi détaillé accompagne cette démarche sans oublier une panoplie importante de matériel nécessaire. Cette confection durera trois heures au cours desquelles les participantes effectuent découpes, collages, montage, habillage… Une série d’étapes, dont la structuration très claire et méthodique mais aussi l’accompagnement très personnalisé de la formatrice, permettent d’aboutir sans difficulté.

Conclusion

Après trois heures de travail et de découvertes, les petits pantins prennent vie, tous différents les uns des autres mais surtout très personnalisés grâce aux ressources des participantes et également à l’importante variété du matériel proposé. L’importante motivation et l’enthousiasme qui ont accompagné ces heures de création est très enrichissant. Si certaines ont en effet l’habitude de l’activité créative, d’autres, au contraire, sont plutôt récalcitrantes face à une démarche artistique qui leur semblait hors de portée. Mais ces appréhensions se sont envolées et c’est avec beaucoup de confiance en leurs ressources créatrices, l’envie d’impliquer leur pantin dans l’introduction de leurs lectures d’albums mais aussi le souhait de reproduire l’expérience que ces participantes ont conclu cette matinée.

2. Une seconde matinée de formation intitulée :

De la berceuse à la comptine : l’importance de la musique au coeur du développement des tout-petits.

par Karine Moers, conteuse et animatrice musicale pour les petits

Cette matinée a pour objectif de sensibiliser ces accueillantes au rôle primordial que joue la musique au cœur du développement des tout-petits, de prendre connaissance d’un répertoire nouveau de berceuses et comptines mais aussi de valoriser leur patrimoine personnel.

Déroulement de la journée

Après une introduction en chanson permettant de se présenter les unes aux autres de façon ludique et conviviale, la formatrice évoque différentes questions relatives à l’importance de la musique des mots, de la langue tout en étant vigilant à introduire au cœur de la vie des tout-petits des moments de silence, sources de bien-être. Dans son introduction, il est également question de l’attention toute particulière qu’il faut attribuer à la qualité des gestes qui accompagnent nos chansons et de l’importance de glisser dans les oreilles des bambins des perles de sons de qualité ou issus de notre patrimoine littéraire ou plus personnel. A cet effet, chaque chanson émanant d’une participante fait l’objet d’un enregistrement et ce, dans une perspective de mise en valeur du répertoire personnel de chacune. Ce parcours en son et en musique est étayé de différents débats relatifs à la qualité des musiques proposées aux tout-petits, au charme qui se dégage de la sonorité de chansons en langues étrangères et à la nécessité d’élargir son répertoire à l’écoute des autres.

Conclusion

Après trois heures en chanson, en écoute et aussi en questionnements, la matinée se termine en lien avec la matinée précédente et relative à l’émergence de chansons animant la marionnette confectionnée précédemment. D’autre part, différents jeux d’orchestration très simples et pouvant être proposées aux tout-petits sont mis en application. Enfin, dans une perspective de mutualisation, la formatrice s’engage à faire parvenir à chacune un CD reprenant l’ensemble du répertoire qui a pris naissance lors de cette matinée de partages.

Le bilan de ce projet est très positif car les participantes ont pris confiance en leur potentiel créatif, littéraire ou langagier. La mutualisation des connaissances a bien fonctionné et le partage d’expériences de chacune a été pris en compte. Chaque accueillante a pu partager son savoir-faire par la valorisation de ses ressources, a pu faire part de ses doutes également et a insisté sur la nécessité de telles journées qui « revigorent et ravivent la flamme… » Tous ces éléments positifs additionnés à l’important enthousiasme de ce groupe nous confortent dans la mise en place ultérieure de projets similaires de partenariats.

Françoise Vanesse

(1) FEDAJE : Fédération des Associations d’Accueillantes de Jeunes Enfants A.S.B.L
(2) Annie Dourlent, conférence : « Congrès de l’IFLA à Lyon en août 2014. Mais encore ? », Bruxelles, décembre 2013 lors d’une journée organisée par l’APBD et la FIBBC.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.