En savoir plus sur l'auteur

Les mots-clés de l'article

Il n y a pas de mot-clé

  • La dernière rencontre

  • 27 octobre 2006, par Gérard Durieux

    Il y a 0 commentaires.

  • Ce roman nous entraîne dans une sidérante descente aux enfers. Une ultime rencontre qui constitue bien un épisode de l’implacable combat entre le mal et la bonté

BOUTHORS Jean-François, La dernière rencontre, JC Lattès, 2001

Léon Delprade, prêtre à la retraite, s’est retiré dans la montagne de son enfance. Il a ainsi choisi de rester présent aux gens de cette région de silence et de beauté.
Giana, Riton et Lola sont trois adolescents en rupture. Un jour ils ont fui famille, lycée et banlieue marseillaise pour partir à l’aventure. Chacun d’eux cache une blessure vive. En mal d’amour, ils se cherchent avec fureur dans la baise, la haine des autres et la petite délinquance. Quelque chose en eux tutoie la mort.

La rencontre improbable a lieu, entre le vieil homme tout de bon sens et de sérénité et le trio en souffrance et perdition. Mais la brève cohabitation s’achève dans une violence extrême.

Le récit progresse d’abord au rythme alterné des deux "voix" opposées, comme si mystérieusement elles se cherchaient.

Puis il bascule et s’accélère : l’errance paniquée des jeunes assaille la retraite paisible du vieillard. Les dialogues se font tendus, crus, haletants. Le ton, les thèmes, la densité spirituelle de ces pages renvoient à Bernanos.

Ce roman nous entraîne dans une sidérante descente aux enfers. Une ultime rencontre qui constitue bien un épisode de l’implacable combat entre le mal et la bonté. L’auteur - journaliste - en explore avec finesse et profondeur les chemins quasi mystiques en se gardant de tout manichéisme facile. Chacun des protagonistes y vit en effet une manière de passion qui sauve de l’absurde : la rédemption s’esquisse au bout du pardon.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.