• Ecoles de devoirs de Sclessin & Fragnée de l’asbl "Maison de Fragnée"

  • 11 avril, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

La cohésion dans l’atomisation

Un quartier atomisé et en demande

C’est dans le quartier liégeois de Fragnée que nous avons rendez-vous avec Emilienne Pastuszenko, coordinatrice des écoles de devoirs de l’asbl "Maison de Fragnée". Ce n’est un secret pour personne, cette partie de la cité est complètement atomisée ! Les aménagements des alentours de la gare des Guillemins et leur lot d’expropriations, l’esplanade devant l’imposante Tour des Finances et la création d’espaces propices à la circulation ont en effet totalement métamorphosé la physionomie du quartier. A cette modification urbanistique se greffe un tissu social lui aussi en totale mutation avec, notamment, la présence de nombreux kots d’étudiants et de familles précarisées logées dans des appartements d’anciennes maisons bourgeoises. Au cœur de cet éclatement, une petite place résiste et arbore un air de convivialité : la Place des Franchisés ! Voici l’église Sainte-Marie des Anges et, juste à côté, l’entrée de la « Maison de Fragnée », ancienne maison de paroisse et antenne du Centre Liégeois de Service Social depuis 1993. Outre une banque alimentaire, un magasin de vêtements, la "Maison" propose également les services d’un écrivain public et se veut très active dans l’accompagnement de la population en demande pour toute démarche visant une meilleure intégration.

De l’adaptation

C’est dans ce cadre qu’ont été créées, dans deux quartiers précarisés et éloignés l’un de l’autre de quelques kilomètres, deux écoles de devoirs : « Les EDD de Sclessin & Fragnée » qui dépendent du même pouvoir organisateur : l’asbl "Maison de Fragnée". Sous la responsabilité bénévole d’une habitante très impliquée, Monique Darmoise, ces deux écoles de devoirs sont reconnues et subventionnées par l’ONE et coordonnées depuis 2011 par Emilienne Pastuszenko qui travaille donc dans deux implantations distinctes. Ces deux EDD, dans un souci de rationalisation évident, collaborent pour différentes animations et activités. Dans un tel contexte, on imagine que le quotidien de cette coordinatrice n’est pas un long fleuve tranquille et implique une jonglerie au niveau des locaux, de la gestion de l’équipe de bénévoles ou du regroupement de la quarantaine d’enfants pour certaines activités. Ainsi, au moment de notre rencontre, Emilienne devra s’éclipser momentanément pour prendre en charge le trajet des enfants de l’EDD de Sclessin en vue de leur participation à une animation « conte » organisée dans les locaux de l’EDD de Fragnée... Une réalité de terrain très particulière, éclatée elle aussi et qui implique pour l’animatrice une importante mobilisation et de constantes adaptations bien révélatrices des conditions de travail dans certaines EDD. Mais, fort heureusement, en dialoguant avec Emilienne, on cerne rapidement que sa rigueur et son importante motivation lui ont permis de ne pas se focaliser sur cet aspect logistique un peu inconfortable mais de se concentrer davantage sur l’assise et la multiplicité de ses missions qui l’enthousiasment.

L’aide aux devoirs mais encore…

Si l’aide aux devoirs et aux leçons fait partie des missions des EDD, Emilienne Pastuszenko envisage son lien avec l’apprentissage de façon très globale et non granulaire. La voix douce, l’écoute attentive mais l’attitude ferme, Emilienne profite de chaque moment passé en compagnie des enfants pour transmettre des valeurs ou des données concrètes. Un apprentissage qui va donc bien au-delà du simple devoir mais qui est envisagé comme il le serait au coeur d’une famille : un accompagnement vigilant pour aider l’enfant à grandir. « Chaque enfant que nous rencontrons aux EDD est accueilli avec ses bagages comprenant ses atouts, ses faiblesses, ses attentes, ses envies, ses blocages, son parcours, son quotidien, à l’école, en famille », explique Emilienne. « De plus, nous essayons de tisser un lien avec l’enfant, sa famille et le personnel de l’établissement qu’il fréquente. D’être un soutien, un tremplin ou une balise, un lieu de références, d’apprentissages, de découvertes et d’activités pour l’épanouissement de l’enfant et son intégration dans le quartier. »

Des missions d’intégration

L’intégration est en effet un objectif clé qui balise les assises de ces deux EDD. Si Fragnée est en forte demande, Sclessin est une commune abritant une population multiculturelle directement impactée par les effets négatifs de la crise. L’aide aux devoirs s’y organise depuis 2005 dans les locaux de l’Institut Saint-Louis, école maternelle et primaire située à quelques mètres à peine du seul arrêt omnibus ! Et, lorsque l’on débarque sur ce quai, on peine à imaginer que la frénétique gare des Guillemins est à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau... Dans un tel contexte d’isolement, la participation active à la vie culturelle est une priorité et permet la cohésion. Tout comme les activités basées sur l’éveil à la lecture, socle primordial d’intégration qui est développé en lien avec la bibliothèque voisine de l’EDD de Sclessin.

La lecture en guise d’assise

Il s’agit de la bibliothèque de Sclessin-Cointe récemment installée Place Ferrer en mai 2017 et qui dépend du Service de la lecture publique de la Ville de Liège. L’implantation de cette bibliothèque de quartier, à deux pas de l’EDD de Sclessin et dans les mêmes locaux qu’une antenne du « Centre Culturel Ourthe et Meuse », est évidemment capitale car elle permet de mobiliser ses ressources au bénéfice de tous les habitants en collaboration avec l’ensemble des forces vives du quartier. Les animations de familiarisation avec la lecture développées à la bibliothèque permettent en effet une meilleure maîtrise de la langue sans oublier le rapprochement entre les usagers et le contact si vivifiant avec la littérature. Cet aspect est évidemment fortement mis en valeur par la coordinatrice des EDD qui organise des activités en collaboration avec cette bibliothèque et qui, chaque mois, propose des animations « conte » en partenariat avec le Service Proximité de la Ville de Liège à la Maison Intergénérationnelle de Fragnée. Ces lectures sont prises en charge, avec générosité et talent, par Jenny Hanssen, institutrice primaire à la retraite ayant suivi un parcours de conteuse. Quant à l’écriture, elle est également mise en avant puisque, en mars 2017, les enfants des deux EDD ont participé à un atelier d’écriture qui a débouché sur la réalisation d’une boîte à histoires offerte aux bibliothécaires en guise de cadeau de bienvenue.

Une participation culturelle

Outre la bibliothèque, les liens avec l’antenne du « Centre Culturel Ourthe et Meuse » sont également très porteurs. Car les animateurs invitent chaque enfant à une participation culturelle débouchant sur une meilleure intégration. En effet, ces projets propulsent les jeunes créateurs au rang d’artistes puisque des expositions sont organisées dans le cadre du « Grand Bazar » au Musée Curtius, le tout en lien avec le Service Proximité de la Ville de Liège. C’est dans ce cadre que les enfants des « EDD de Sclessin & Fragnée » ont participé à différents projets créatifs débouchant chacun sur une mise en valeur des réalisations. Parmi ceux-ci, le projet « Fenêtre sur » qui conjugue différents thèmes : le « Vêtement » en 2015, le « Passé-Présent-Futur » en 2016 et, en 2017, le « Travail » avec la réalisation de peintures collectives sur panneaux en bois actuellement exposées sur le mur de la SNCB à Sclessin. En avril 2018, la réalisation d’une histoire présentée sous forme d’un kamishibai abordera le thème du « Bien manger ».

Une équipe de bénévoles

Cette cohésion, Emilienne la doit également à l’équipe de volontaires. La "Maison de Fragnée" cherche en effet à associer à son projet d’accompagnement un maximum de membres de la communauté paroissiale et du quartier desquels elle attend présence mais surtout professionnalisme. Une gestion qui demande un doigté et une attention de chaque instant au vu du nombre de personnes engagées : cette année 2018, une vingtaine de volontaires accompagne les enfants des deux écoles de devoirs.

Croisons les doigts pour que la belle alchimie qui orchestre ce projet émancipateur et citoyen d’organisation de deux EDD puisse continuer à tracer son chemin au sein de ces quartiers. Mais aussi pour que les pouvoirs subsidiants demeurent vigilants à rompre l’isolement par leur soutien à des associations de quartiers, centres culturels et bibliothèques, assises indispensables aux missions assumées par cette coordinatrice et son équipe, vigilants à maintenir la cohésion autour de ce public demandeur de liens et de repères.

_____________________

Enfants inscrits aux EDD pour l’année scolaire 2017-2018 :

  • 23 enfants sont inscrits à Sclessin et 19 enfants à Fragnée + liste d’attente.
  • 13 enfants sont inscrits aux activités du mercredi après-midi.

Pour cette année scolaire, une vingtaine de bénévoles entoure les enfants des deux EDD. Nous sommes continuellement à la recherche de bénévoles pour étoffer l’équipe existante.

Ecole De Devoirs de Sclessin
Place Ferrer 11 – 4000 liège (Sclessin).
Dans les locaux de l’Institut Saint-Louis.

Lundi – Mardi – Jeudi – De 15 h 15’ à 17 h 15’- Aide aux devoirs – Lecture.
Mercredi – De 14 h 00’ à 16 h 00’ - Ateliers créatifs – Contes et jeux – Sorties.

Ecole De Devoirs de Fragnée
Rue de l’Etat-Tiers 31 – 4000 Liège.

Mardi – Vendredi – De 15 h 15’ à 17 h 15’- Aide aux devoirs – Lecture.
Mercredi – De 14 h 00’ à 16 h 00’ - Ateliers créatifs – Contes et jeux – Sorties.

Toutes ces activités se font durant les jours scolaires.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.