• « D’îles en ailes » : Créer, voyager, se rencontrer… en poésie avec Nancy Pierret

  • 15 octobre 2014, par Valérie Detry

    Il y a 0 commentaires.

  • Réunir des enfants d’univers différents autour du travail de l’illustratrice et créatrice liégeoise Nancy Pierret ; créer et voyager avec ces jeunes en couleurs et en poésie, donner naissance à une grande fresque collective et enfin partager les œuvres réalisées lors d’une rencontre avec l’artiste : tels furent les principaux objectifs de ce beau projet mené durant l’année scolaire 2013-2014 au Centre Multimédia Don Bosco de Liège avec les enfants de 2e primaire de l’école St Maur à Cointe et les petits explorateurs de l’école spécialisée du château Vert de Huy.

Cadre de notre projet

Cette année, le 10e Festival des Arts de Cointe (Liège, juin 2014) a choisi de mettre à l’honneur l’œuvre de l’artiste liégeoise Nancy Pierret au moyen d’une belle exposition à vocation itinérante mais également d’un foisonnant carnet pédagogique réalisé par la coordinatrice du Festival, l’auteure et poétesse Béatrice Libert, et destiné à toutes les écoles primaires de la ville de Liège [1].
D’emblée, en découvrant ce véritable carnet de voyage invitant bibliothécaires, animateurs, enseignants et ergothérapeutes à pénétrer dans l’univers de Nancy Pierret, artiste rodée aux ateliers créatifs, nous avons désiré nous rallier à ce projet si intéressant : s’imprégner de l’univers de l’artiste pour le faire vivre auprès des enfants en y ajoutant notre touche personnelle d’animatrice. Aussi, en résonnance avec l’album D’îles en ailes [2], illustré par l’artiste et unissant les textes de trois auteurs-voyageurs, nous avons donné naissance à un projet rassemblant des publics différents et proposant des approches diversifiées : peinture, écriture poétique et création en 3D …

1ère rencontre : les îles de Bardada et Bardado

Le livre jeunesse Bardado et Bardada [3] illustré par Nancy Pierret, qui a servi de fil conducteur à cette série d’ateliers, nous a permis d’entrer avec les jeunes dans l’univers coloré de l’illustratrice et d’introduire le thème des îles choisi pour guider notre voyage. « Les couleurs, nous dit l’artiste, ont une place prépondérante dans mon travail, le monde réel est bien trop gris. Je veux pouvoir garder cette magie du merveilleux et donner libre cours à mon imagination, mettre mes rêves en image, les entourer de créatures magiques… » [4] En petites équipes, les enfants ont été invité à créer leurs propres îles et, s’inspirant d’une piste du dossier pédagogique de Béatrice Libert favorisant l’expression plastique chère à l’illustratrice Nancy Pierret, les enfants ont encollé sur un grand panneau cartonné du papier déchiré afin de créer les formes d’îles désertes. Ensuite, en fonction des formes, ils trouvent ensemble le nom de leur île ; les dessinent, puis enduisent le fond de leurs îles de néocolors aquarellables aux couleurs d’eau et de sable…Ainsi sont apparues en une grande fresque : L’île aux chaussettes de Bardada L’île du casque de Bardado, l’île au visage, l’île du chat gourmand, l’île de la baleine, l’île du soleil de feu…

2e rencontre : Les poissons poèmes

Nous avons ensuite invité les enfants à partir à la pêche aux poissons-poèmes dans les eaux alentour de leurs îles. Pour cela, nous avons disposé sur leur grande fresque de petits aquariums remplis de poissons aux formes variés découpés dans du carton plume que les enfants ont pu pêcher à l’aide de canne à pêche de fancy-fair. En suivant les astuces des marionnettes Mimimarotte de Nancy Pierret, les enfants créent des marionnettes-poissons avec les formes prédécoupées entourées de feutre noir à pointe fine pour en faire ressortir les traits. Ils encollent toutes sortes de jolis papiers colorés (papier vitrail, aluminium brillant et papier craft blanc mis en couleur avec les néocolors) pour les écailles de leurs poissons qu’ils fixent ensuite sur un bâtonnet pic de brochette. Il nous faut souligner ici l’omniprésence des marionnettes dans l’univers de Nancy Pierret proche de celui de Tim Burton « J’aime m’entourer de monstres et de chimères… les marionnettes réunissent mes trois passions : l’illustration, le théâtre et le cinéma d’animation. » [5] Au dos de leur marionnette-poisson, les enfants ont inscrit un poème au sujet de leur île en s’inspirant de la structure suivante : Mon île est … suivi d’un élément de la nature qu’ils peuvent piocher dans un petit panier (coquillages, arêtes de poisson, noix de coco) et d’un adjectif qui les fait rêver ou voyager.

3e et 4e rencontres : La maison de nos îles… en ailes

Nous avons poursuivi notre pêche par un bon bain en poésie. Cette fois c’est au moyen de petites clés, tenant lieu pour l’occasion de canne à pêche, que les enfants ont pioché de petits bouts de poèmes issu du recueil D’îles en ailes [2]. Comme le personnage Bardada, qui possède dans son île une maison pleine de clefs, chacun a accroché à la sienne sa propre lecture du poème pêché en complétant la phrase : Je suis la clef… des murmures, des flots, des voyages, des chants d’oiseaux, etc.
Ensuite collectivement les enfants ont décoré pour y ranger leurs clés poétiques une maison pleine de petites portes. Durant un 4ème atelier, nous avons continué et fini l’histoire de Bardado qui cherche des fleurs pour se faire pardonner ses mauvaises blagues avec les clés de Bardada. Et les enfants ont créé de petites boîtes à parfums poèmes à l’image de celle qu’aime réaliser Nancy Pierret, encollées de jolis motifs et fleurs en papier crépon.

5e rencontre : Création d’un livre « Le tailleur de l’île aux chaussettes de Bardada »

Comme Nancy Pierret aime jouer avec les textures, nous avons enfin imaginé avec les enfants toute une série de vêtements un peu extraordinaires et exotiques pour Bardada et Bardado. Au moyen de silhouettes en trois parties interchangeables (tête, corps, jambes) nous avons créé un livre plein d’humour et de surprises permettant de mixer habits contemporains et habits traditionnels, concocté avec de la récup’ : bouts de tissus, laines, boutons, etc.

Exposition au 10e Festival des Arts de Cointe

Pour clôturer le projet, les élèves des deux écoles se sont retrouvés pour découvrir l’exposition de Nancy Pierret et rencontrer l’illustratrice qui a répondu à toutes leurs questions. Les enfants de chaque classe se sont également présenté les îles qu’ils avaient réalisées apprivoisant leurs différences de manière très touchante. Et ils nous donnent envie de poursuivre cette aventure de la rencontre, grâce au média des livres, d’enfants de l’enseignement ordinaire et … « extraordinaire ». Destinée à devenir itinérante, l’exposition de Nancy Pierret peut quant à elle donner lieu à bien de nouveaux projets …

(1) Pour entrer dans l’univers de Nancy Pierret : Carnet pédagogique de Béatrice Libert. www.beatrice-libert.be
(2) D’îles en ailes, Anne-Marielle Wilwerth, Carl Norac et Pierre Coran, illustré par Nancy Pierret, coll « Carré d’As », éditions Couleur livres, 2012.
(3) Bardado et Bardada, Laurence Bourguignon, ill. de Nancy Pierret, Mijade, 2005.
(4) et (5) www.legrandmechantrouge.be

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.