• Budget de la Lecture publique, fonds Ecureuil et autres données

  • 5 avril, par Sylvie Hendrickx

    Il y a 0 commentaires.

Vous le savez, depuis quelques années, la Communauté française n’a plus de ligne budgétaire suffisante pour investir en Lecture publique.

Nous avons dénoncé cette situation particulièrement délicate dans les derniers éditoriaux de notre revue. Ainsi, aujourd’hui, une trentaine de bibliothèques attendent toujours leur reconnaissance. Ensuite, les subventions forfaitaires de fonctionnement, dont le décret prévoyait une augmentation progressive au cours des quatre années suivant la reconnaissance, sont figées faute de moyens. Pour les autres, une réduction des subventionnements continuera d’être appliquée et les volets d’aide à la prise en charge de l’informatique ou au réaménagement des lieux d’accueil ne seront plus d’actualité avant plusieurs années.

Il n’y a cependant pas que des mauvaises nouvelles dans notre secteur. Ainsi, nous vous annonçons en exclusivité que Madame la ministre Alda GREOLI vient de prendre en compte une revendication de près de dix ans de la FIBBC en publiant au Moniteur, ce 21 décembre 2016, un arrêté permettant l’accès pour les bibliothèques de droit privé au fonds Ecureuil.

Le texte légal précise qu’en finançant dans les premiers jours de l’année et sans intérêt la première tranche inconditionnelle de la subvention accordée par la Communauté française (85%), le fonds Ecureuil permettra de réduire la charge des intérêts bancaires pour les opérateurs visés tels que les bibliothèques publiques de droit privé. Ce nouveau mécanisme permettra d’assurer la gestion saine des structures subventionnées aidant ainsi les opérateurs à la poursuite de leur mission d’intérêt public. La nouvelle devrait être annoncée prochainement aux bibliothèques. Elle nécessiterait quelques formalités administratives pour les entités souhaitant faire appel à cette mesure qui devraient leur permettre de bénéficier de leurs subventions 2018 dans les premiers jours de l’année.

Autre nouvelle intéressante. En se basant sur l’évaluation du décret du 30 avril 2009 réalisée par le laboratoire SPIRAL, le service de la lecture publique et la direction de la recherche et de l’évaluation des politiques publiques, Madame la ministre GREOLI a demandé la constitution d’un groupe de travail visant à proposer des améliorations de contenu de différents aspects de la législation « Lecture publique ».

Le but est de réduire certaines contraintes pour mieux les adapter à l’absence de nouveaux moyens budgétaires et de veiller à ce que les bibliothèques puissent affecter davantage les moyens humains au service des populations. La FIBBC est présente dans cette réflexion et a pu faire différentes propositions allant dans ce sens. Nous ne manquerons pas de vous signaler, dans les prochains numéros de notre revue, l’évolution que suivra notre législation pour les bibliothèques.

Dernier point d’attention : la législation sur les emplois APE.

À la Région wallonne, Madame la ministre TILLIEUX est sur le point d’aboutir à la révision de la législation sur ces emplois nombreux en bibliothèque. Le texte, passé déjà en première lecture au gouvernement, devrait être d’application à la rentrée scolaire prochaine ou à la fin de l’année. Des aspects de cette modification législative sont intéressants : ils visent à une simplification administrative, à la mise à disposition des pouvoirs organisateurs des sommes nécessaires au salaire de leurs travailleurs en trois versements sur l’année etc… La FIBBC suit ce dossier avec attention par le biais de la CESSOC et de l’UNIPSO.

Face à tous ces enjeux, la FIBBC veille à être active mais pour cela elle a besoin de vous : merci de nous soutenir en renouvelant votre carte de membre ou votre abonnement pour 2017 suivant les indications figurant en fin de revue.

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.