• Bibliothèque-ludothèque de La Bruyère. La lecture et le jeu pour faire croître la cohésion sociale

  • 6 juillet 2016, par Françoise Vanesse

    Il y a 0 commentaires.

Découvrir cette bibliothèque-ludothèque, c’est rencontrer…

Une importante convivialité

En route vers la bibliothèque de La Bruyère ! Après avoir quitté l’autoroute, une paisible traversée de la campagne hesbignonne namuroise et, aussitôt, la magie du contraste entre les importants axes routiers et la quiétude de ces charmants pâturages opère... Sur la droite, voici un chemin en direction de Meux, une des sept localités de l’entité. Quand on se trouve au centre du village face à l’ancienne maison communale réaffectée en Syndicat d’initiative et de tourisme mais aussi à la salle des fêtes et d’expositions « Nosse maujone » bordée de jardinières, de bancs et d’un parking pour vélo ; on comprend que l’aménagement de cet endroit a été envisagé en termes de revitalisation et de cohésion sociale. C’est au coeur de l’îlot formé par ces bâtiments conservés dans leur facture d’origine que se loge la bibliothèque, construction entièrement neuve d’un étage. Certes, la modernité tranche avec l’ensemble, plus authentique, mais le tout reste très harmonieux et ce, notamment grâce à la couleur de la brique qui opère une fusion douce avec les éléments voisins. En s’approchant, on est attiré par les petites fenêtres style hublot qui habillent gracieusement la façade et confèrent à la bibliothèque une allure conviviale et très sympathique. C’est cette même impression que l’on ressent en poussant les portes de cette toute nouvelle implantation inaugurée en 2013. Voici Elise Robert, tout sourire, qui vient à notre rencontre. "Des locaux comme ceux de notre bibliothèque, on souhaite les partager" , nous dit-elle, très enthousiaste !

Des espaces cocooning

A peine entrés et franchi le comptoir de prêt d’un vert pomme fluo très vivifiant, nous voici au coeur d’un espace de 110 m2 qui abrite les sections adultes et jeunesses. Ressenti très agréable de respiration car le défi de faire cohabiter les deux collections dans un même local est totalement réussi. Les clés de cette prouesse résident dans un aménagement intérieur subtil qui rythme et égaie : jeux de couleurs du mobilier entièrement neuf et design, élégantes colonnes blanches, mais surtout micro-espaces confidentiels aménagés par les bibliothécaires. Ci et là, de petites tables avec fauteuils, lampes, vases, décoration très cocooning... « Nos lecteurs ont désormais beaucoup plus de place pour rester, papoter avec des connaissances et surtout prendre le temps de découvrir et de réfléchir " explique Elise qui se félicite que cet aménagement encourage la cohésion entre les différents usagers.

Une ribambelle de couleurs

Alors que la section adulte se trouve dans la partie la mieux éclairée du rez-de-chaussée, la section jeunesse se situe non loin du comptoir de prêt, un agencement très fonctionnel. Cette section aurait pu pâtir de l’ombre procurée par l’escalier et le plafond, tout de noir vêtus… Alors, ici aussi des astuces ont été convoquées pour illuminer le lieu et y convier bien-être et gaieté ! Partout, une ribambelle de couleurs sur les bacs, tapis et mobiliers : rose, vert pomme, rouge, mauve. Sans oublier l’élément central de cet aménagement : une fresque en forme de serpent réalisée par l’illustratrice Sabine De Greef. Mais le rez-de-chaussée c’est également une Zone Cyber avec quatre ordinateurs, un bureau transformé en salle d’animation, le comptoir de prêt avec sa gestion informatisée grâce au logiciel PMB et une très fructueuse collaboration avec le service informatique communal.

Une ludothèque en plein essor

Empruntons maintenant l’escalier menant à la ludothèque. Créée en 1979, cette section à part entière de la structure occupe, avec ses 1330 jeux, l’intégralité du premier étage. Couplée à la bibliothèque depuis le début, la ludothèque a également bénéficié d’un réel essor grâce au déménagement. L’espace du premier étage est en effet vaste, bien dégagé et le mobilier entièrement amovible permet de grandes latitudes comme l’organisation de petits spectacles ou de soirées jeux. Les dynamiques qui découlent de cette cohabitation sont très bénéfiques : "Les lecteurs finissent toujours par monter à la ludothèque et les joueurs par jeter un œil aux livres , poursuit Elise. Des parents redécouvrent le plaisir de jouer avec leurs enfants, notamment durant les permanences : les mercredis après-midi des vacances sont en général assez animés !" On observe une même synergie au niveau des enseignants : "Si un instituteur nous demande des livres autour d’une thématique précise, nous y joignons également des jeux », conclut la bibliothécaire qui se réjouit de cette double casquette !

Des astuces et des projets pour fédérer...

Ce que l’on remarque, quand on dialogue avec les bibliothécaires, c’est l’importante créativité qu’elles déploient pour questionner les collections de 20.000 documents et ce, de façon très personnalisée. "Ici, ce sont nos coups de coeur, explique Elise, nous avons sorti des étagères tous nos livres préférés et, une semaine plus tard, tout était parti ! Depuis, ils sont signalés dans les collections grâce à un petit cœur en feutrine rouge cousu… main de bibliothécaire ! » De l’autre côté des étagères, voici de petits drapeaux belges qui sortent des rayonnages et font signe aux lecteurs… Même imagination pour la mise en place de projets qui fédèrent les usagers comme ces ateliers coopératifs à la ludothèque : « Fin 2015, nous avons affiché un sapin de Noël géant à colorier ainsi qu’un puzzle de 1000 pièces à finaliser. Les usagers y ont participé avec beaucoup de plaisir, certains sont même revenus le 23 décembre pour s’assurer de l’aboutissement du projet ! » Sans oublier de mentionner les Ludodays qui convient, entre la fin du CEB et le début des vacances, toutes les 6e primaires de l’entité à participer à un tournoi de jeux de société. Chaque classe est accueillie une demi-journée et les élèves s’affrontent autour de 5 à 10 jeux. 2016 sera la 5e édition, et chacune a remporté un franc succès. La collaboration avec les écoles est, on l’a bien compris, au programme : sur les 8 établissements de l’entité, 4 fréquentent la bibliothèque une fois par mois soit un total de 23 classes. Et ce, grâce à l’appui du car communal qui se partage aussi bien entre les écoles du réseau communal que celles du réseau libre !

Un lieu d’échange...

Et de partage il en est à nouveau question avec cette grainothèque située en face du comptoir de prêt. « Servez-vous ! » peut-on lire sur un panneau aux côtés des semences rassemblées dans de petits godets et sachets ! Ceux-ci sont à emporter par les usagers au gré de leurs envies avec un contrat, bien évidemment… En effet, dès l’automne, il leur faudra rapporter les nouvelles graines issues des plantations de l’été. « C’est un échange et notre stock se reconstitue bien, explique Françoise Laudelout, bibliothécaire férue de jardinage. Ici, nous avons acheté comme point de départ des semences à l’association Kokopelli qui se consacre depuis 1999 à la protection de la biodiversité alimentaire. Dans la commune, de plus en plus de personnes sont intéressées par le sujet et, en parallèle, plusieurs projets de potagers collectifs, notamment au sein des écoles, voient le jour. La demande est là » .

Et c’est par cette évocation d’une importante éclosion de projets que nous terminerons notre immersion dans cette bibliothèque en plein essor, reconnue en catégorie 1 depuis 2011 et dont l’emménagement dans de nouveaux locaux a constitué un tournant décisif. Celui-ci a en effet permis une augmentation considérable du nombre de prêts qui ont doublé depuis 2013. « Depuis que l’on est ici, les statistiques ne font que grimper » se réjouit Elise Robert qui insiste également sur l’important soutien du budget communal en augmentation de 42% ! Quant aux heures d’ouverture, elles sont passées de 8h à 22h par semaine et l’équipe de 1 à 4 ! Les conséquences de cette politique d’investissement culturel sont concluantes : 2000 usagers actifs pour un territoire de 9000 habitants. Une cohésion sociale en totale germination !

__________

Bibliothèque communale de La Bruyère
L’équipe de la bibliothèque : Katherine Demin, Margareth Despontin, Françoise Laudelout et Elise Robert
Rue du Village 2, 5081 Meux
Téléphone :081/ 56 60 63
bibliotheque@labruyere.be

Laissez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.